les enregistrésX

RESSOURCE X

QUE SE PASSE-T-IL SI LES REINS FONCTIONNENT MAL?

Lorsque les reins cessent de fonctionner normalement de manière plutôt insidieuse, il va se produire un mécanisme de compensation interne, c'est à dire les parties encore intactes vont travailler plus pour compenser le déficit provoqué par des parties atteintes. Ceci explique le caractère silencieux de l’insuffisance rénale chronique. Mais au fur et à mesure que l'atteinte progresse, la compensation devient insuffisante et les déchets s'accumulent, l’élimination de l'eau, de sels et des acides faiblissent pour atteindre un seuil incompatible avec la vie. Par contre en cas d’arrêt brutal de fonctionnement rénal, la compensation ne se fait pas, l'accumulation des déchets, de l’eau ; de sels et des acides intervient rapidement et le seuil d’incompatibilité avec la vie est vite atteint. C'est la raison pour laquelle les personnes ayant une insuffisance rénale sévère, ont besoin de la dialyse et selon les cas, de la greffe pour préserver la vie.

Comme la dialyse ne traite pas les dysfonctions hormonales, une suppléance en érythropoïétine et en vitamine D s’avère indiquée.

Autres maladies des reins

Traitement et prévention des maladies de reins

Protéger ses reins est une demarche essentielle. S’il est impossible de prévenir complètement certaines maladies, de saines habitudes de vie peuvent néanmoins en réduire les risques. De manière générale, bien s’hydrater (au moins 2 litres par jour) et réduire les apports en sel, sucres et graisses, mais accroitre les apports en fibres alimentaires sont bénéfiques pour la sante en generale et le rein aussi.

Un autre objectif important dans la prévention de ces maladies rénales, consiste à ralentir, si pas à stopper leur évolution vers le stade avancé qui va nécessiter la dialyse, tout en veillant chaque fois à préserver la qualité de vie du malade. Pour cela, il sera nécessaire de bien traiter l'hypertension artérielle, le diabète, la protéinurie et les troubles des lipides (graisse).

Il faudra également éviter d'exposer ces reins déjà malades, à des facteurs qui vont les fragiliser davantage. Ces facteurs sont toutes les causes de l'insuffisance rénale aiguë

Les 6 Signes révélateurs à connaitre!

Si vos reins sont en danger, le corps va vous donner ces 6 signes d'alerte!

Contrairement aux maladies des autres organes du corps qui s' expriment soit par la douleur, soit par des signes qui se rapportent à l'organe malade, dans cas des maladies de reins, la douleur est rarement présente (sauf dans les infections, calculs, tumeurs...). Et si tout de même des manifestations survenaient, elles sont plutôt en rapport avec des organes lésés par l'atteinte du rein : diarrhee, vomissements, crampes, démangeaison, etc. comme c'est le cas dans l'insuffisance renale. Il importe de retenir que le mode d expression habituel des maladies rénales est plutôt biologique et non clinique, autrement dit c'est le laboratoire qui met en évidence l'anomalie rénale. C'est le cas de la protéinurie, l’hématurie microscopique ; l'augmentation de la créatinine et de l’urée, autrement dit, l insuffisance renale elle-même surtout chronique.. Toutefois, les manifestations suivantes doivent retenir votre attention :

1. Gonflements

Lorsqu'il y a atteinte rénale, on peut observer des oedemes ou gonflements de la face, des mains ou des pieds surtout le matin, qui peuvent même être généralisés (anasarque). Ces oedemes s'expliquent par la pertes des protéines dans les urines et ou la rétention de l'eau et de sels dans le corps.

2. Hématurie macroscopique ou émission de sang dans les urine

Cette anomalie peut refléter une lésion au niveau du filtre, mais le plus souvent le siège du saignement se situe soit en dehors du filtre mais si c'est au sein du rein lui-même (calcul, tumeur...), soit au niveau des voies urinaires, en partant des uretères en passant par la vessie jusqu’à l'urètre. Les causes du saignement sont très variées (calcul, tumeur, infection...)..

3. Baisse de la quantité d'urines émises, ou émission d'urine de couleur vin Porto, Coca Cola ou très foncées

Dans la vie courante, on porte généralement peu d'attention à la quantité d'urines émises sur une journée. Mais si la fréquence des mictions ou le volume émis baisse sensiblement, cela devient alarmant. Quant à la couleur des urines, dans des conditions normales. elle peut varier de claire pale à jaune foncée en fonction de la réponse du rein aux besoins présents de l’organisme en eau . Ainsi face a une situation d'inflation d'eau dans le corps, pour faire perdre de l'eau, le rein va émettre une grande quantité d'urine qui sera diluée, donc pale. Par contre, si on a beaucoup transpiré suite à la marche sous le soleil ou la fièvre, pour garder l'eau, le rein va émettre les urines de faible volume, et très concentrées. Toutes ces variations sont normales (physiologiques). Mais en dehors de ces conditions, l'émission d'une urine de couleur vin Porto ou Coca Cola, cela devient anormal.

4. Cocktail de certaines anomalies.

Un cocktail fait de faiblesse intense, nausées, vomissements, diarrhée et hoquet (certains de ces éléments et pas nécessairement tous à la fois) chez un patient porteur d'une hypertension artérielle ou un diabète sucré doit faire redouter la survenue d'une insuffisance rénale chronique au stade avancé.

5. Haleine urineuse / haleine d'ammoniac

Les déchets accumulés dans le sang vont changer votre goût des aliments et même causer la mauvaise haleine tout le temps. Quand le malade parle, il exhale une odeur d ammoniac ou d'urine.

6. Les lombalgies

Le plus souvent, les lombalgies orientent plutot vers les pathologies rhumatismales ou même gynécologiques. Mais il est judicieux d'exclure une atteinte rénale (infection, kystes, calcul, tumeur...)

Traitement des MRC

ACCUEIL
SELF-TEST
Prévention