les enregistrésX

RESSOURCE X

FAIRE UN Don d'organes

Quel est le taux de succès des transplantations rénales ?

Le taux de succès des transplantations rénales dans le cas des dons vivants est de 90 à 95 % après un an et le greffon rénal peut demeurer fonctionnel de 15 à 20 ans en moyenne. Dans le cas de reins provenant de personnes décédées, le taux de succès est également élevé : de 85 à 90 % de ces reins fonctionnent bien un an après la greffe et demeureront fonctionnels de 10 à 15 ans.

Peut-on vendre ses organes au Congo Kinshasa ?

Non. On ne peut que faire don de ses organes. Il ne peut y avoir aucune compensation monétaire. Il est illégal de vendre ou d’acheter des organes au Congo.

Dons d'organes vivants

De quels organes peut-on faire don dans le cas d’un don vivant ?

Dans le cas d’un don vivant, on peut faire don d’un rein ou d’une partie de son foie, de l’un de ses poumons, du petit intestin.

Qui peut être un donneur vivant ?

Toute personne en bonne santé d'au moins 18 ans. Le donneur potentiel doit jouir d’une bonne santé, avoir 2 reins sains; il ne peut etre porteur d'affection comme l’hypertension, le diabète ou toute autre maladie avec risque rénal potentiel, ni d’infection transmissible chez le receveur, ni cancer. Il doit être dans des conditions de supporter l’intervention chirurgicale.

Quels sont les risques encourus par le donneur d'organe ?

Les risques liés à l’acte opératoire comme les infections et les décès sont très minimes. Certains malades peuvent ressentir de la douleur ou l’inconfort au niveau de la cicatrice opératoire. À long terme, les risques potentiels suivants sont signales :

  • risque légèrement accru d’hypertension
  • incidence légèrement accrue d’insuffisance rénale terminale
  • léger risque que le rein qui reste soit atteint d’une maladie.

Il arrive parfois que certains éprouvent des problèmes psychologiques bien que la plupart soient heureux de leur décision de faire don de l’un de leurs reins.

Comment puis-je devenir un donneur vivant?

D’abord, familiarisez-vous du mieux possible avec les donnneurs vivants et trouvez votre groupe sanguin. Puis, communiquez avec le centre de transplantation qui s’occupe du receveur potentiel afin qu’on effectue des tests pour attester que vous pouvez être un donneur. À partir de là, le personnel du centre vous guidera à travers le processus.

Puis-je changer d’idée après avoir décidé d’être un donneur vivant ?

Oui, vous pouvez changer d’avis en tout temps en cours de route et votre décision sera respectée par l’équipe de santé, qui vous aidera aussi à communiquer votre décision au receveur potentiel.

On m’a demandé de faire don de l’un de mes reins, mais je ne souhaite pas le faire. Comment dois-je agir ?

Si, après avoir vous être informé sur les dons vivants, vous décidez de ne pas aller de l’avant, parlez au travailleur social, au conseiller ou à tout membre de l’équipe de santé au centre de transplantation. Il vous soutiendra dans votre décision et vous aidera à la communiquer au receveur potentiel et aux membres de la famille d’une manière susceptible de préserver l’harmonie.

Dons provenant de personnes décédées

Quels organes peuvent être donnés lorsqu’il s’agit de personnes décédées ?

Les organes qui peuvent être donnés comprennent les poumons, le cœur, le foie, les reins, le pancréas et l’intestin. Parmi les tissus figurent les tissus oculaires, les valvules cardiaques, les os, les tendons, les veines et les ligaments. C’est la santé des organes et des tissus, et non l’âge du donneur, qui est le facteur le plus important.

Si j’ai indiqué mon intention de faire don de mes organes, fera-t-on tout ce qui est possible pour me sauver la vie ?

Oui. La toute première préoccupation des médecins qui s’occupent de personnes gravement malades est de faire tout en leur pouvoir pour leur sauver la vie. La possibilité d’un don n’est envisagée que lorsque toutes les tentatives de leur sauver la vie ont échoué.

Comment puis-je m’assurer que mon désir de faire don de mes organes sera respecté ?

Une fois que vous avez indiqué votre intention de faire don de vos organes (sur votre carte d’assurance-maladie, votre permis de conduire ou dans un registre provincial de donneurs), parlez à votre famille et à vos proches afin qu’ils soient bien au courant de votre décision.

« ACCUEIL
SELF-TEST
Prévention »